IV -

Publié le par Adora

La voilà ses poings dans le vide cette Anima que l'on vient de secouer très fort.

 

La voilà - toutes ces feuilles contre la joue - à voir un demi quart de portion du monde par demi seconde.

 

Ils se mettent tous autour d'elle. Ceux-là façonnés. Tous les êtres masculins en fonction, les directeurs et ceux-là qui laissent traîner leur trace - tous autour d'elle.

Elle les regarde et mime le mouvement. Frotte son regard tout contre leur laideur.

Avec ses mains lèche leur contour transperce la lumière rose qu'ils transpirent. Gratouille avec ses dents la croute.

 

Elle enlève son manteau. Adora les surprend. Fini de jouer.

Hagarde les tics encore de l'autre - mettre les doigts dans sa bouche.

L'Adorable encore Animale.

 

La Passable encore ...

 

 

Les vibrations percent - les petits traits - l'acier des membres d'Ado.

Elle était toute secouée Anima.

Adora garde les petits traits sur les membres.

Les petits traits blancs sur l'acier.

La petite aiguille - tremblements.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article