Beach Rescuer.

Publié le par Adora

Le mouton s'effraie lui-même et la moitié du coeur de l'autre.

 

Tu cours dans l'enclos - il n'y a pas de panique.

 

Tu te regardes toi-même plein de la trace de leurs dents ils reniflent tes brûlures ils lèchent le sel.

 

Le prince se vêt du ridicule.

 

Il a appris par coeur les notes de bas de page de livres qu'il n'a pas lu.

 

il a retenu les réflèxes merveilleusement efficaces du temps de ses cinq ans.

 

Habitué au regard tendre des femmes vieilles fabrique ce ridicule - regardez-moi ce ringard.

 

Il a voulu faire comme si. La dérision comme attaque.

 

S'entoure du mauvais qu'il finit par porter dignement. 

 

Pire que tout : sans la panique des moutons.

 

Mettons-te dans l'enclos. Souffre panique l'offre la boue sur cela, au bas.

 

Tu verras ridicule.

 

Sois Galeux, Numéro 87, Celui-qui-ressemble-à-une-vache, l'Étrange Beige ou la Masse Impassible.

 

Bêle donc une fois avec le sourire, nous laisserons-là le prince sans papa.

 

Finis pieds nus corps nu ta beauté dans ton regard le ridicule dans le sourire.

 

Serre ces dents-là saisis ces tissus arrogants qu'ils te vomissent dessus sois mouillé du jus des fruits d'or (l'anti-moustiques)

 

et

 

baisse-toi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article