Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Maison.

Ils se mettent dans le noir et préparent le lait chaud. Ils décorent l'arbre du centre et mettent leurs extrémités à l'abri. Ils appuient de leur poids contre l'édredon mou et contre leur peau leur propre peau ils sont moites l'un de l'autre et font silence...

Lire la suite

Angoisse (eve white/eve black)

Ce n'est pas si grave. Affine et do-du se tiennent par la main à briser la pierre. Affine tremblote et do-du bafouille. Nous sommes en l'an deux-mille lorsque les chaussettes se détachent des mollets et glissouillent. Nous sommes face ou contre la porte...

Lire la suite

Ma-l

Je ne me sens pas bien. Je ne me sens pas bien des terres humides de la forêt du front dégagé brandi d'une chose répugnante qu'on assume faussement. De la chose lourde au côté droit qui nous penche et nous cogne. Je ne me sens pas bien de précéder ce...

Lire la suite

Pièces

"Leur couloirs sombres", elle répète. elle se met par terre épouse les angles que prononce Sol en répétant "les couloirs sombres d'eux - leurs couloirs sombres et la fin des ha" les traits du Sol donneur de leçons fait ramper la petite à-plat de son corps...

Lire la suite

Boucan

À trois heures du matin imite la charge verbale et tourne-toi dans toi-même en mâchonnant les draps - les doigts de ta soeur de ton frère et sortir du lit À trois heures du matin allume la fenêtre et torture les plantes dans tes mains les casseroles et...

Lire la suite

le lion, là

Attrait du Lion. Entrain du Lion. Dévore ces monstres-là tu ton courage tu ne trouves pas de lion là regrette, monstre bas tu le regardes de haut plus fort on te dit avance tu oui Lion mon bonheur Lion ta tâche et tes croquettes être Lion.

Lire la suite

Jeanne K. - ou, le garçon est aimé.

Pristine fait du bruit et rabat angle sur angle la contradiction des angles de son ventre. Pristine touche à ceux-qui-sortent-du-plafond la main qui rétablit les choses penchées. À ta vue - voix aiguë et hanches couteau - ses ventres s'assoient par terre....

Lire la suite

hauts

hauts

Oh les montagnes. Oh les sommets ciels qu'avec tes mais tu applatis. Pousses fort à genoux sur tes propres membres et maudis ces villes qu'à quatre mains et ton souffle réduis fleurs liquides encombrent tes ongles fleurs d'agonie rigides de liquide sec...

Lire la suite

1 2 > >>